48 lois du pouvoir de Robert Greene [Résumé complet]

Les 48 lois du pouvoir de Robert Greene est un livre qui a beaucoup fait parler de lui. Plébiscité par certains pour sa lucidité et critiqué par d’autres pour son machiavélisme, ce livre reste une référence dans la description de la psychologie et de la nature humaine. Que vous l’ayez déjà lu ou que vous souhaitez le lire, il peut être utile d’avoir un résumé de ces 48 lois … En effet, on ne sait jamais quand vous pourriez en avoir besoin.

Dans son livre, Robert Greene condense 3000 ans d’histoires de situations de guerre, de jeux politique en cour aristocratique pour les résumer en 48 lois pour mieux apréhender le pouvoir…

Il est important de comprendre que le pouvoir n’est ni une bonne ni une mauvaise chose…

D’ailleurs, l’auteur nous invite à se méfier de ceux qui le rejettent pour des raisons morales, ils sont en général des manipulateurs (ou des gens crédules)

Si vous souhaitez éviter d’être manipulé par les autres et comprendre les mécanismes du pouvoir sans langue de bois, je vous invite fortement à lire le livre ou au moins à consulter cet article pour en avoir un aperçu.

Prêt?

Aller à

Loi n°1: Ne jamais surpasser le maître

Dans votre quête d’impressionner les autres, ne vantez pas trop vos mérites. Si la personne au-dessus de vous hiérarchiquement voit en vous un danger, elle trouvera un moyen de vous faire remplacer.

Même si vous vous sentez en sécurité, grâce à vos compétences, ne prenez jamais cela pour argent comptant car vous risquez de tomber de haut.

L’une des pires erreurs que vous pouvez faire et d’essayer de vous montrer comme étant meilleur que votre maître, mentor (même si vous l’êtes). 

Ne laissez pas votre égo prendre le dessus. Rester discret et continuez d’apprendre

Encore plus que cela, Robert Greene nous invite à faire en sorte que nos supérieurs aient l’air d’être meilleurs pour accéder à leur pouvoir.

Loi n°2: Ne vous fiez pas à vos amis, et apprenez à utiliser vos ennemis

Il faut apprendre à juger qui est réellement qualifié pour réussir à servir nos intérêts dans chaque situation. Souvent ce ne sont pas vos amis.

Les amis vanteront vos qualités, vos compétences et vos accomplissements, mais vous ne pourrez pas toujours connaître leur réel sentiments. Peut être qu’il sont sincères ou pas.

Nous avons plus à craindre de nos amis que nos ennemis, ils nous connaissent mieux et savent frapper là où ça fait mal.

En revanche, nos ennemis peuvent nous être plus utiles. 

Les amis peuvent rester des amis, mais travaillez avec vos ennemis si ils s’avèrent être plus compétents.

Ils créent en nous un sentiment de danger et peuvent nous pousser à être meilleur. 

De plus, s’il deviennent nos amis, ils auront tendance à être plus loyal car ils devront toujours faire leur preuve à nos yeux. Si vous n’avez pas d’ennemi, apprenez à vous en faire.

Loi n°3: Dissimulez vos intentions

Beaucoup de personnes se comportent comme des livres ouverts. 

Ils sont incapables de contrôler ce qu’il disent et pensent que leur honnêteté les préserve de tout. 

Le conseil de Robert Greene est ici de dissimuler ses intentions pour faciliter l’atteinte de ses objectifs.

Il ne s’agit pas de se fermer sur soi et de créer de la suspicion autour de sa personne mais de toujours parler de ce que vous souhaitez réaliser. Il faut juste veiller à ne pas tout dire, voire à induire en erreur (oui, je sais ça parait bizarre, mais je vous avais prévu du cynisme au départ).

Utilisez des subterfuges ou des stratagèmes pour ne pas faire connaître vos réelles intentions.

De cette manière, vous aurez l’air amical, on vous fera confiance et personne ne pourra utiliser vos intentions contre vous. 

Ceux qui souhaiteraient vous nuire, n’auront ainsi que les mauvais leviers pour vous attaquer

Loi n°4: Dites-en toujours moins que nécessaire

Autant les autres règles peuvent parfois paraître très sombre, autant je vous encourage vivement à suivre celle-ci. 

Si vous avez lu, mon article sur l’écoute active, vous devez savoir à quel point je suis fan que si nous avons deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter deux fois plus que l’on parle.

Dites-vous bien que plus vous en dites, moins vous aurez l’air impressionnant et en contrôle de ce que vous faites, et plus vous risquez de passer pour un idiot.

D’ailleurs, je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais les personnes qui ont du pouvoir ont tendance à peu parler. 

Ainsi, tout le monde a envie de les écouter.

Les réponses courtes et les silences ont également tendance à mettre vos interlocuteurs sur la défensive. Cela les pousse à parler plus pour combler les silences, et souvent livrer des informations très utiles.

Cela les rend impressionnantes et intimidantes : personne n’arrive réellement à deviner ce qu’elles pensent.

Lorsque vous en dites moins que nécessaire, vous apparaissez plus serein, plus calme et plus lucide.

Loi n°5: Protégez votre réputation

Les deux choses les plus importantes n’apparaissent pas au bilan de l’entreprise: sa réputation et ses hommes.

Henri ford

Vous l’aurez compris.

La réputation joue un rôle important pour le pouvoir. Dans notre société, les apparences régissent les jugements des autres et leur manière de se comporter.

Une forte réputation vous protège des autres en exagérant leur perception de vos forces sans que vous ayez à dépenser votre énergie. 

Elle crée une aura autour de votre personne qui force le respect, l’admiration voire la crainte.

C’est pour cette raison que Robert Greene invite dans cette loi du pouvoir à férocement protéger sa réputation. 

Vos ennemis essaieront de semer le doute sur votre image et votre personne

Pour garder le pouvoir, Il faut donc apprendre à gérer ses émotions et ne pas les montrer.

Faites également attention lorsque vous vous en prenez à la réputation des autres… Je suis sûr que vous n’avez pas envie que ça se retourne contre vous

Loi n°6: Attirez l’attention à tout prix

Gardez-vous bien de faire ostentation de tout, car vous manqueriez bientôt d’admirateurs. Il faut toujours garder quelque chose de nouveau pour paraître le lendemain. Chaque jour, chaque échantillon ; c’est le moyen d’entretenir son crédit, et d’être d’autant plus admiré qu’on ne laisse jamais voir les bornes de sa capacité.

Baltasar Gracian

Selon cette loi du pouvoir, l’ostentation n’est pas une mauvaise chose. 

Je sais vous aurez peut être envie de me dire, ça dépend… Mais suivons le raisonnement.

En effet, si personne ne vous connaît et que vous ne captez pas l’attention, vous n’existez pas vraiment en fait.

Il vaudrait donc mieux être connu et attaqué que d’être ignoré de tous. 

En fait, avec le pouvoir, vient l’attention des autres… 

Avoir plus de pouvoir consiste donc à créer du mystère autour de votre image et de ne jamais la négliger.

Robert Greene invite le lecteur a travers cette loi du pouvoir à toujours être visible pour pouvoir prendre le chemin de la reconnaissance.

Attention néanmoins, Il faut apprendre à attirer l’attention de la bonne manière, ce n’est pas une compétence innée. 

On remarque en effet que beaucoup de personnes profitent du sensationnel et du scandale pour attirer l’attention et gagner une tribune.

Loi n°7: Laissez le travail aux autres, récoltez en les lauriers

Et réclamez en le crédit… Le cynisme est ici à son paroxysme. Mais bon, on va pas se leurrer, Robert Greene est très réaliste. 

Cette loi du pouvoir décrit bien notre société capitaliste. Il faut donc:

Utiliser la sagesse, la connaissance des autres pour votre propre cause est une manière intelligente d’acquérir plus de pouvoir. 

Au final, les personnes qui vous ont aidés se seront investi et vous en gagnerez les fruits.

Il faut éviter de faire nous-même ce que les autres peuvent faire à notre place. C’est une règle de base en productivité.

Cette loi est effectivement très utile pour les entrepreneurs qui ne savent pas déléguer.

Si vous essayer de tout faire par vous même, vous n’arriverez pas à réaliser grand chose.

De plus certaines personnes ont des compétences que vous n’avez pas et pour gagner du pouvoir, il faut savoir en profiter.

L’histoire nous a montré que le crédit que vous gagnez pour une réussite est au final aussi, voire même plus important que la réussite en elle-même.

Loi n°8: Obligez l’adversaire à se battre sur votre propre terrain

“Avec un petit appât on capture de gros poissons.”

Proverbe chinois

Cette loi indique que lorsque vous forcez l’autre personne à agir, vous finissez par avoir un meilleure contrôle de la situation.

Utiliser sa patience et éventuellement des subterfuges comme l’appât du gain ou l’illusion d’un intérêt pour attirer les autres est une manière de prendre le pouvoir.

L’idée est de laisser les autres réagir plutôt d’être celui qui réagit.

Restez calme et ne succombez pas à l’agressivité lorsque une situation vous déplait… Il faut toujours mieux utiliser la ruse plutôt que l’agression.

En attirant les autres dans votre territoire, il se mettent sur la défensive et seront plus enclin à faire des erreurs.

A noter que pour négocier et dans les rendez-vous importants, il est toujours plus intéressant d’être sur votre territoire.

Loi n°9: Remportez vos victoires par vos actes et non pas vos discours

Tout ce que vous pensez avoir gagné avec vos paroles et vos discussion n’est que factice.

Votre réussite est bien plus retentissante par vos actions. 

Démontrez, au lieu d’expliquer.

Même si vous avez raison, et que vous expliquez par les paroles, une personne qui n’est pas d’accord avec vous trouvera toujours quelque chose d’insensé à redire. 

De plus, en parlant trop de ce que vous voulez faire ou ne pas faire, vous perdez votre temps à ne pas agir.

Une action vaut milles mots. 

Réaliser une action forte élimine toute discussion ou critique.

Choisissez vos batailles intelligemment et évitez de rentrer dans des débat houleux, en particulier lorsqu’une action est nécessaire… Agissez plus que vous ne discutez, quitte à faire semblant d’être ignorant.

Loi n°10: Fuyez la contagion de la malchance et du malheur

Robert Greene, rappelle dans cette loi du pouvoir très justement que les personnes négatives et miséreuses peuvent littéralement détruire votre vie. 

Méfiez-vous en comme de la peste.

Essayer de continuellement aider une personne toxique risque de vous conduire à votre perte.

Les malchanceux à force de plaindre de tout et de rien, finissent par attirer les problèmes sur eux même. C’est une prophétie auto-réalisatrice qu’il vaut mieux pour vous éviter.

Aussi, ces personnes dites toxiques sont généralement souvent entrain de se plaindre de vrai ou de faux problèmes et ne s’entendent avec personnes. 

Ils semblent avoir le désir de détruire tout ce qui semble être bien et ne sont jamais satisfait de rien.

Évitez-les ou préparer vous à en subir les conséquences de leur influence.

Il faut mieux s’associer et s’entourer de personnes positives et énergiques qui vous tirent vers le haut et vous inspirent. 

Au contraire, ces personnes attirent la générosité, la chance et le bonheur.

Loi n°11: Rendez-vous indispensable

Rendez-vous indispensable à la réussite des autres. 

En gardant les autres dépendant de vous, vous êtes sûr de pouvoir garder le pouvoir.

Poussant le machiavélisme un peu plus loin, l’auteur nous propose de garder secret ce que l’on maîtrise pour éviter que les autres puissent réussir à accomplir les tâches sans vous.

C’est logique, si on n’a plus besoin de vous, vous n’aurez plus aucun pouvoir.

C’est le résumé des 48 lois du pouvoir pas des 48 lois du bisounours ici.

Votre nécessité est précieuse et si l’on ne voit pas en quoi vous êtes utile, vous serez fini.

La plupart d’entre nous n’agissons principalement que lorsque l’on considère que les choses sont indispensables. 

Simple logique… il faut donc apprendre à créer des relations de dépendance avec subtilité. (Par exemple, par l’acquisition d’une compétence unique)

Loi n°12: Soyez d’une honnêteté et d’une générosité désarmante

Une action d’apparence sincère et honnête peut couvrir un nombre plus important de faits malhonnêtes. 

Méfiez-vous des personnes trop mielleuses ou serviables.

L’honnêteté et la générosité des autres vous expose à être plus ouvert et contrôlable à réaliser des choses en échange.

Cette ouverture est une opportunité pour la personne soit disant honnête de vous manipuler à faire ce qu’elle veut de vous. 

En se créant une réputation de générosité et d’honnêteté, certaines personnes arrivent même à recevoir beaucoup en donnant au final que très peu.

Loi n°13: Misez toujours sur l’intérêt personnel, jamais sur la reconnaissance ou la pitié

Si vous avez besoin d’une personne pour qu’elle vous rende un service, il vaut mieux jouer sur les intérêts que cette personnes peut obtenir en vous aidant que de compter sur leur générosité ou leur bonté.

Autrement, cette personne risque de ne jamais vous aider et de vous ignorer. 

Si elle y voit un gain personnel, elle vous aidera avec beaucoup plus d’enthousiasme.

Robert Greene nous indique que plus une personne voit son intérêt personnel dans l’acte de vous aider plus elle sera enclin à vous prêter main forte. 

Utilisez la psychologie des autres à votre avantage. (Non je ne deviens pas machiavélique, je vous résume cette loi du pouvoir)

Si l’égo de cette personne veut paraître charitable, profitez-en. Si elle souhaite paraître intelligente, montrez lui comment vous aider va lui permettre de se montrer plus maligne que les autres.

Cette loi du pouvoir est pernicieuse mais elle est aussi très efficace.

Loi n°14: Soyez un faux ami, un vrai espion

Bien connaître votre compétition est un énorme avantage. 

Il ne faut pas hésiter à jouer de subterfuges pour obtenir les informations qui vous intéressent.

Poser des questions indirectes peut permettre de découvrir les faiblesses et les intentions des autres. 

Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises occasions de jouer aux espions. 

Connaître les informations internes et inavouables des autres, vous permettra de gagner du pouvoir et d’en faire vos marionnettes.

Cela permet aussi d’être capable d’anticiper les événements et de se préparer à les retourner à son avantage. 

Robert Greene indique que se positionner en tant qu’ami peut permettre d’obtenir des informations cruciales. En gros, Ñe soyez pas complètement honnête, et vous gagnerez plus de pouvoir.

Loi n°15: Ecrasez complétement votre ennemi

De tout temps, les chefs de guerre qui n’ont pas complètement détruit leur ennemi ont pu finir par regretter leur clémence. 

En effet, en évinçant pas à 100% ses ennemis, on permet la possibilité de revoir des problèmes se présenter. Attaquez complètement, ou restez tranquille.

Il n’y a pas de 99%, 90% ou de clémence de dernière minute.

Selon Greene, il faut soit complètement annihiler son ennemi physiquement et mentalement ou ne pas s’en approcher. 

De cette manière, on évite les représailles et les revanches

Un ennemi auquel vous accordez une chance ou avec qui vous espérer pouvoir vous réconcilier aura toujours l’opportunité de vous détruire. Ainsi, il ne faut pas laisser de place à cela.

Loi n°16: Faites-vous désirer.

Plus vous êtes présent et plus on se lassera de vous. 

Si vous êtes bien établi dans un groupe, en disparaître de temps en temps vous permettra de créer du mystère autour de votre personne.

Il faut apprendre à repérer les bons moments pour s’éclipser et se donner de la valeur en se faisant un peu plus rare.

C’est bien connu, dans les relations amoureuses au départ il faut être présent mais une fois les sentiments plus avancés: l’absence enflamme les passions.

Ne pas expliquer les raisons de son absence crée encore plus de mystère et d’intérêt envers votre personne. 

A l’inverse, plus on entend parler de vous et on vous voit, plus on risque de se lasser de votre présence.

Loi n°17: Soyez imprévisible

NB: Être trop imprévisible est une mauvaise chose car on vous perçoit comme une personne anormale, ou pire.

Cependant la perception que l’on se fait de vous ne doit jamais être totalement juste… 

Votre attitude et votre personnalité fait que l’on s’attend à un certains nombre de comportement de votre part.

Si on est capable de prévoir vos actions, réactions de manière prévisible, on peut en réalité assez facilement vous manipuler. 

Autant dire, que dans ce cas, vous aurez autant de pouvoir qu’un chien en laisse.

Adopter des comportement imprévisibles permet de garder un effet de surprise sur vos réelles intentions.

Utiliser cette loi du pouvoir avec parcimonie et raison pour éviter de tomber dans le n’importe quoi.

Loi n°18: Ne restez pas dans votre tour d’ivoire

Construire votre petite forteresse de solitude ne vous protégera pas des autres. 

Robert Greene rappelle dans cette loi du pouvoir que l’isolation peut même vous exposer à plus de dangers que l’extraversion.

De plus, l’isolation vous empêche d’accéder à la vie sociale et d’acquérir des connaissances, relations et opportunités qui peuvent vous faire progresser dans vos projets ou dans votre vie.

Il faut faire attention, car certaines personnes (dont moi) à ne pas prendre l’habitude de se sentir trop confortable dans la solitude.

Ainsi, ça va vous empêcher d’avoir de la marge de manoeuvre car vous ne saurez plus comment faire pour vous comporter en société. 

Vous risquez d’être serez perçu comme un étrange personnage. 

Cette loi me paraît évidente, s’isoler c’est quelque part renoncer à soi. Votre absence créera de la suspicion et vous empêchera de réussir.

Loi n°19: Ne marchez pas sur les pieds de n’importe qui

Quelque soit votre pouvoir, vous ne pouvez pas toujours contrôler la réaction des gens.

C’est pourquoi vous devez bien faire attention à qui est-ce que vous vous attaquez. (Rappel loi sur la réputation)

Certaines personnes insoupçonnables sont très rancunières et dispose d’une très grande capacité de nuire.

Il ne vaut mieux pas attiser leur soif de vengeance. 

Même si elle paraissent être calme et douce, ces personnes peuvent retourner leur veste et vous faire regretter amèrement vos actes.

Leur ego peut vite réagir à la moindre offense et si elles ont le pouvoir de vous nuire, elle n’hésiterons pas.

Lorsque vous vous apprêtez à offusquer quelqu’un… Méfiez vous des apparences.

Loi n°20: Ne prenez pas parti

Robert Greene indique ici de ne pas s’engager dans le camp de qui que ce soit… afin d’être celui que tout le monde courtise.

En vous réfrénant de prendre parti, vous inspirez le respect aux autres car vous faites preuve de discernement en ne vous engageant pas trop vite dans des conclusions.

Vous semez le doute et l’hésitation.

Vous vous démarquez des personnes qui vont très vite choisir un camp et défendre une cause sans prendre le temps d’analyser la situation.

De plus, en gardant un peu de mesure, vous pouvez prendre de meilleures décisions.

Vous donnerez plus de valeur à votre opinion qui deviendra précieuse. 

Ainsi, la loi du pouvoir nous dit  : “Quand on vous demande de prendre parti, prenez votre propre parti.”

Vous gagnerez en influence, et bien sûr… en pouvoir

Loi n°21: A sot, sot et demi

Notre égo aime toujours montrer aux autres que l’on est le plus intelligent.

Et c’est pour cette raison qu’il faut toujours éviter d’insulter l’intelligence d’autrui.

Encore mieux, cette loi du pouvoir nous invite même à utiliser cet état de fait pour paraître moins intelligent que les autres. 

En ayant l’air plus “bête”, vous gagnerez des avantages ridicule sans éveiller la suspicion.

Il n’y a pas de meilleure déguisement que celui de l’idiot du village.

Le sentiment que vous êtes un sot vous conduira à ne pas être soupçonné pour vos actions sous la table et vous permettra d’éviter beaucoup de problèmes. 

Vos adversaires baisseront leur gardes en se disant que vous n’êtes pas capable de les dépasser, ou de leur nuire. Et il remettront toujours la faute sur les autres.

Loi n°22: Capitulez à temps

Si vous êtes en situation de faiblesse, c’est une mauvaise idée de continuer le combat pour l’honneur. Vous en gagnerez que la position de martyr.

La capitulation est souvent le meilleur choix pour celui qui aspire à plus de pouvoir.

L’abandon et la capitulation permettent de gagner du temps, précieux, pour recouvrir de ses blessures. 

De plus, ceux qui voudraient faire une démonstration de force seront désarmé car ils auront atteint leur objectif, et vous ne serez plus dans le collimateur.

Répondre à l’agression par une autre forme d’agression est donc un mauvais réflexe. 

Éviter les conflits inutiles, résister à cette émotion de colère et capituler ouvre les possibilités de surprendre votre adversaire. 

Choisissez vos combats et ne perdez pas votre temps à mener des batailles que vous ne pouvez gagner.

Loi n°23: Concentrez vos forces

Je ne crains pas l’homme qui a pratiqué 10.000 coups une fois, mais je crains l’homme qui a pratiqué un coup 10.000 fois.

Bruce Lee

Vous gagnerez plus à approfondir vos projets avec intensité qu’à piloter de nombreux projets. 

Si vous avez du mal à vous concentrer sur une seule tâche car votre esprit est perturbé par 1001 choses, cette loi du pouvoir est pour vous.

Etre trop éparpillé vous desservira et vous empêchera de repérer les meilleures opportunités pour renforcer votre pouvoir. 

De plus, cela vous rendra plus vulnérable face à vos adversaires. 

Même si certains peuvent penser qu’être partout est une force, cela peut vite se transformer en une faiblesse car en étant partout, vous finissez par n’être nulle part.

Loi n°24: Soyez un courtisan modèle

Le parfait courtisan s’épanouit dans les milieux ou les jeux de pouvoir politique sont nombreux. 

Il maîtrise l’art de gagner du pouvoir de manière indirecte sans ostentation, sans éclipser la présence des personnes qui ont du pouvoir;

Il maîtrise la communication détournée et sait créer des relation de confiance. 

Le courtisan établit son pouvoir de manière fine en utilisant son charisme.

Cela passe par l’art de se faire remarquer sans être au centre de l’attention, et de savoir communiquer avec les autres sans être trop bavard, d’être au bon endroit, au bon moment, avec les bonnes personnes.

Cette loi du pouvoir inspirée des jeux politiques de la cour royale nous invite à prendre le chemin de la nonchalance et d’éviter les pratiques ostentatoire.

Etre le parfait courtisan, c’est donc savoir se positionner dans un groupe pour être apprécié en se distinguant des autres. (sans faire de l’ombre aux mauvaises personnes). 

Cette subtilité fait que leur influence et leur pouvoir peut même dépasser celles du Roi, lui même.

Apprendre à devenir le parfait courtisan est une compétence extrêmement utile et qui peut permettre d’asseoir un pouvoir important dans son environnement de travail.

Loi n°25: Changez de peau

Ne laissez pas le poids de la société ou de votre environnement vous forcer à suivre un chemin par défaut  auquel vous n’aspirez pas.

Robert Greene, au travers de cette loi du pouvoir, indique qu’il vaut mieux se forger soi-même sa personnalité et son image.

Autrement les autres se chargeront de le faire à votre place.

La société vous assignera toujours un rôle et une destinée… Le fils du, le frère du, le métier…

Si vous acceptez votre sort en remettant les raisons de votre existence sur votre condition de départ, vous ne pourrez pas évoluer.

Se réinventer et forger le chemin de son futur permet de gagner le pouvoir de vivre la vie auquel on aspire. 

La première étape est de prendre conscience de sa situation et de ses émotions de manière objective pour pouvoir reprendre le contrôle de sa vie et devenir une personnalité influente.

Loi n°26: Gardez les mains propres

Evitez de souiller votre image et votre réputation avec des erreurs ou des actions regrettables. 

Pour accumuler du pouvoir, cette loi rejoint les lois présentées précédemment au sujet de la construction de votre image.

Plus machiavélique encore, en cas d’erreur, cette loi du pouvoir vous  invite à vous préparer un plan qui vous permettra de remettre la faute sur les autres. (en désignant un bouc-émissaire).

Nous faisons tous des erreurs, mais celles-ci ne doivent pas entacher notre réputation et notre image de marque et c’est pourquoi il faut apprendre à couvrir ses arrières.

L’idée est d’apprendre à dévier l’attention de vos méfaits pour éviter d’entacher votre pouvoir pour éviter de vous excuser et d’être reconnu comme un mauvais exemple. (Quitte à manipuler les autres pour arriver à vos fins).

C’est pas très éthique, mais ca vous aide à protéger votre pouvoir en place.

Loi n°27: Créez une mystique

Les êtres humains ont un besoin insatiable de croire en un projet, une entreprise, un idéal.

L’idée de cette loi du pouvoir est de créer une source d’inspiration afin de donner aux autres l’envie de vous suivre et de vous ressembler. 

Parmi, les techniques énoncées, cette loi du pouvoir indique que pour créer un culte il faut:

  • Rester dans le vague et de prôner un idéal prometteur irrationnel et inspirant.
  • Etre dans le sensationnel et s’éloigner de ce qui est raisonnable. 
  • Mettre en avant un sentiment d’appartenance à une communauté 
  • Opposer votre groupe à un autre et jouer sur les peur. (diviser pour mieux régner).

Il y a de nombreux charlatans (politiques et dans l’histoire) qui ont utilisé, et continuent d’utiliser ces techniques pour manipuler les foules et asseoir leur pouvoir.

Loi n°28: Faites preuve d’audace

L’hésitation est un maux.

Si vous n’avez pas de certitudes sur ce que vous faites, vos doutes risquent de vous consumer.

Cette loi du pouvoir confirme l’adage selon lequel la chance (et le pouvoir) sourit au audacieux.

Lorsque vous prenez une décision, ne faites pas les choses à moitié et ayez foi en votre réussite.

Tout erreur commise ne saurait vous arrêter car votre audace rattrapera le coup en vous créant des opportunités que vous n’auriez même pas pu imaginer. 

Nous sommes tous admiratif envers les personnes qui agissent avec vivacité.

N’hésitez pas à demander ce que vous souhaitez acquérir, apprenez à mettre de côté vos doutes car l’action, si elle est audacieuse est bien celle qui vous séparera du lot.

Loi n°29: Suivez un plan précis jusqu’au but final

Cette loi du pouvoir est explicite… Pour arriver à vos objectifs, ne faites pas la moitié d’un plan.

Allez jusqu’au bout de votre planification en prenant en compte les éventuelles conséquences, obstacles et problèmes que vous pourrez rencontrer.

Votre préparation est la clé de la réussite.

C’est pour cette raison que j’indique dans mon article créer votre plan d’action commercial d’indiquer votre vision en 1ère étape.

Si notre plan est flou, vous serez guidés par vos émotions et à improviser face au premier obstacle sur la route.

L’improvisation est très dangereuse… Elle ne peut jamais se substituer à un plan clair défini étapes par étapes.

Loi n°30: N’ayez jamais l’air de forcer

Vos actions et votre réussite doivent paraître naturelle. Ne montrez pas vos secrets et les difficultés que vous avez dû traverser pour les atteindre.

Quand vous agissez, apparaissez comme n’ayant pas de difficulté à accomplir ce que vous faites. 

Faites même croire que vous pourriez en faire bien plus. Evitez de montrer à quel point vous vous investissez et travaillez dur, cela ne fera que créer de la mauvaise curiosité.

Selon cette loi du pouvoir, il faut garder pour vous le secret de votre réussite autrement vous devenez plus vulnérable.

Faites vos recherches et pratiquez votre art dans le secret. Gardez de la grâce dans vos actions, sinon vous paraissez faible.

Cultivez le mystère.

Loi n°31: Offrez le choix : Charybde ou Scylla ? Soyez celui qui distribue les cartes

Pour avoir plus de pouvoir, faites croire aux autres qu’ils n’ont pas le choix et que sans vous rien ne peut fonctionner correctement.

Proposez leur des alternatives… et faites en sorte que quelque soit leur décision celle-ci finisse par être en votre faveur.

Quelque soit l’option proposée, montrez celles-qui servent vos buts en premier. 

Autre technique, limitez leur choix. L’illusion d’un dilemme évite à votre adversaire de choisir l’alternative qui vous desservirait car il ne la connaîtra pas.

Cette tactique est notamment utilisée par les entreprises pour pousser le consommateur à l’achat (en augmentant les prix chaque jour qui passe). Il vaut mieux acheter aujourd’hui que demain.

Vous pouvez également faire appel à leur esprit de contradiction pour contrôler leurs actions et acquérir plus de pouvoir.

Loi n°32: Touchez l’imagination

La réalité n’a rien de sexy. Les fantasmes des autres sont en fait un moyen bien plus efficace de gagner du pouvoir.

Parler de la réalité (comme le fait ce livre) ne vous exposera qu’à la critique en éveillant la suspicion. 

Jouer autour de la fiction et en particulier celle qui en appelle aux émotions (romance, comédie, rêve..) permet de mieux contrôler les foules.

Les gens ont rarement envie d’entendre que la source de leur problème, c’est eux même.

Il vaut mieux blâmer autre chose, l’environnement, la crise, la politique… D’ailleurs ils préfèrent penser que la réussite elle aussi n’est pas de leur ressort.

C’est pour cette raison que ceux qui proposent de réussir vite sans effort ont tellement de succès et de pouvoir.

Les gens préfèrent croire les marchands de rêves, c’est une réalité.

Loi n°33: Trouvez le talon d’Achille

Cette loi du pouvoir rappelle que tout le monde a un point faible, une ouverture exploitable.

Cette ouverture est un point d’entrée pour une personne mal intentionnée qui souhaiterait en profiter pour arriver à ses fins. 

Cette faiblesse est souvent facile à identifier. Ca peut être un manque de confiance, une émotion incontrôlable, une histoire ou un besoin.

Cela peut également être un secret, un péché mignon. 

Une fois ce talon d’achille identifié, vous pouvez l’utiliser à votre avantage pour prendre le pouvoir sur votre cible.

Aussi, méfiez-vous des apparences. Une personnalité trop enthousiaste peut cacher un introverti de nature. Une personne secrète peut être la reine des commérages.

Etudiez les passions et les obsessions de chacun, ces choses que vos adversaires n’arrivent pas à contrôler, si vous les connaissez, vous pourrez en faire vos vassaux.

Loi n°34: Soyez royal

La manière dont vous interagissez va souvent définir comment vous serez traité. 

Alors pour être traité comme un roi, Robert Greene, vous invite à vous comporter comme un roi… avec votre propre style.

Soyez conscient de l’aura que vous reflétez crée une illusion de qui vous êtes… et fortement influencer la manière dont les autres vont se comporter.

Les personnes qui ont du pouvoir agissent comme si elles en ont (même quand elles en ont pas) et cela renforce leur présence. Ne mettez pas de croyances limitante autour de qui vous pouvez être.

Attention néanmoins, ne soyez pas arrogant. 

Agissez différemment et de manière à servir vos propres desseins, comme le ferait un roi

Loi n°35: Maitrisez le temps

Évitez d’être celui qui a toujours  l’air en retard et à la poursuite du temps (même si vous l’êtes). 

Nous avons tous 24 heures par jour, vous moi, le pape. C’est pareil.

Il vaut donc mieux avoir l’air d’une personne patiente… qui sait qu’elle obtiendra ce qu’elle veut… d’une manière ou d’une autre.

Soyez à l’affût du bon moment, comme un prédateur, observez les événements et leurs enchaînement, prenez du recul pour que lorsque le timing est bon vous soyez prêt à porter le bon coup.

Le temps est un concept humain que l’on maîtrise peu et qui est relatif à notre état d’esprit. 

Cette loi du pouvoir nous invite à apprendre comment il fonctionne… à s’arrêter et être patient pour éviter d’être si occupé que les meilleures opportunités nous passe sous le nez.

Loi n°36: Méprisez les contrariétés

En accordant de l’importance à ce qui n’en a pas, vous exagérez l’utilité et la crédibilité.

Votre attention est une ressource précieuse, accordez-là à ce qui a de l’importance. Voyez loin, ignorez les détails inutiles.

Plus vous donner votre attention à un adversaire, un concurrent, un problème plus il s’en nourrit et se renforce. (Ne l’ignorez pas cependant… restez mesuré)

Si vous faites une erreur, ne remuez pas le couteau dans la plaie en empirant la situation. 

Gardez votre sang froid.

Cette loi du pouvoir salutaire vous invite à apprendre qu’il faut savoir passer à autre chose et ne pas vous auto-saboter et que l’analyse vous paralyse.

Loi n°37: Jouez sur le visuel

Une image vaut mille mots. 

Le pouvoir se crée souvent dans des démonstrations publiques d’images fortes de symboles.

Cette loi me fait penser à ce que fait Donald Trump, ces comportements sont clairement discutable… Mais cela lui confère clairement du pouvoir.

Mettez en scène des situations qui renforcent votre pouvoir. 

Les apparences comptent plus que ce que vous imaginez. Elles marquent les esprits.

C’est pour cette raison que certaines personnes acquièrent du pouvoir sans parler, démontrer ou raisonner. 

Elles maîtrisent l’art de créer une situation ou de mettre en oeuvre un spectacle qui influence les émotions et les opinions des autres.

Loi n°38: Pensez librement, parlez sobrement

Si vous êtes de ceux qui pensent à contre courant,étaler vos opinions contraire à la bien pensance à tout le monde vous desservira

Ils penseront que vous cherchez juste à attirer l’attention.

Ils pourraient s’imaginer que vous avez envie d’avoir l’air supérieur et essaieront de vous rabaisser ou de vous faire taire.

Il vaut donc mieux garder vos théories originales pour vous et de les partager avec parcimonie autrement vous pourriez vite devenir l’ennemi public numéro 1.

Mauvaise position pour accumuler du pouvoir.

Loi n°39: Exaspérez l’ennemi

Apprenez à jouer avec la colère et les émotions des autres. 

En restant calme et objectif, vous pouvez gagner du pouvoir sur vos ennemis.

Pour cela, il faut simplement apprendre à jouer sur les choses qui les font sortir de leur gonds.

Trouvez cette clé dans leur égo, leur personnalité qui, une fois titillé, peut vous mettre dans une situation avantageuse de pouvoir.

En réagissant avec colère, il sont plus sujet à faire des erreurs et à passer pour des idiots.

Inversement, cette loi du pouvoir vous invite à rester calme et à ne pas succomber à la colère. Autrement, vous vous exposez à perdre votre crédibilité… et votre pouvoir.

Loi n°40: N’hésitez pas à en payer le prix

Ce que vous consommez gratuitement est souvent pas si gratuit que ça en réalité. 

Généralement, ce cadeau s’accompagne d’un projet  d’obtenir quelque chose de votre part en retour. (Faut pas devenir paranoïaque, mais bon c’est vrai que ca peut arriver)

Robert Greene insiste ici sur le fait que ce qui a de la valeur s’accompagne normalement d’un prix à payer. Il appelle ceux qui souhaitent accumuler du pouvoir à se méfier des cadeaux qui sont en fait souvent empoisonnés.

En payant vous même ce que vous consommez, vous vous épargnez d’être dans la gratitude et la culpabilité. 

Deux émotions qui peuvent être facilement utilisées contre vous.

Aussi, ayez un esprit d’abondance et restez généreux, cela vous donnera plus de pouvoir. 

En effet, beaucoup de personnes vous seront redevables.

Dans les affaires, méfiez-vous des deals trop bien négociés, ils risquent de comporter des clauses qui ne sont pas si avantageuses au final.

Loi n°41: Ne succédez à personne

La première version d’un succès a toujours tendance à être meilleure et plus originale que celle qui suit. 

Souvent le cas au cinéma, les suites de films sont souvent des flops qui n’arrivent pas à rivaliser avec le 1er.

Si vous succédez à une personnalité ou que vous héritez d’un projet que vous n’avez pas initié vous même, vous devrez souvent redoubler d’efforts pour rivaliser avec la version de base/originale.

Pour accumuler du pouvoir, évitez de vous construire sur la base de leur reste, leur passé et leur style. 

Créez votre propre réputation et identité en changeant de direction. Votre succès sera plus brillant.

Montrez le chemin du futur en vous déconnectant du passé si ce n’est pas matériellement au moins psychologiquement. De cette manière, vous pourrez créer de nouvelles opportunités.

Loi n°42: Éliminez l’agitateur

Lorsque vous êtes face à un problème, vous aurez souvent tendance à vous plaindre des conséquences plutôt que de la source réelle du problème. Ca nous arrive à tous.

Par exemple: Au lieu de dire je ne m’investis pas assez dans mon travail (cause), on fait l’erreur de dire je ne gagne pas suffisamment bien ma vie (conséquences)

Aussi en société, le trouble est souvent causé par une personne identifiable, souvent mécontente, insatisfaite et  qui répand la mauvaise ambiance. 

Désigner cette personne et ces méfaits est la meilleure manière de stopper le problème.

Cette loi est équivalente à l’adage : “Il vaut mieux prendre le taureau par les cornes pour le maîtriser.”

Isolez le problème, la source des troubles et de la mauvaise influence pour garder ce pouvoir.

Loi n°43: Parlez aux cœurs et aux esprits

La persuasion ne fonctionne pas dans la brutalité, elle se fait dans la finesse.

Pour gagner de l’influence, vous devez apprendre à communiquer de manière empathique et savoir comment faire baisser la garde des autres.

Cela se fait plus facilement en utilisant leurs émotions.

Cette loi du pouvoir (pas la moins cynique) nous propose d’utiliser la séduction pour convaincre les autres d’abonder en notre sens. 

Le meilleur moyen de séduire est donc d’opérer sur les peurs, les envies et les faiblesses des autres. 

Analysez la situation, rester silencieux et parler en prenant en compte les subtilités de chaque situation est fondamental.

Evitez à tout prix de réagir à chaud, soyez celui qui fait réagir en faisant appel aux émotions primaires de l’homme: la colère, la culpabilité, la jalousie…

Loi n°44: Singez l’ennemi

L’effet miroir est un outil très efficace pour duper son adversaire. En effet, avec la mimique, vous serez capable de jouer avec les nerfs des autres.

C’est vrai que c’est insupportable de voir quelqu’un réussir en utilisant nos propres techniques.

Robert Greene indique dans cette loi du pouvoir que copier leur actions, leur techniques et leur stratagèmes permet de mieux comprendre ses adversaires… et donc de mieux les neutraliser.

Apprenez également ce qui les motive, ce qui les fait tiquer pour savoir frapper là où ça fait mal.

De plus, il ne pourront pas réellement comprendre quelles sont vos intentions car vos actions sont les mêmes que les leurs.

Faites néanmoins attention à ne pas être une pâle copie de vos adversaire, cela pourrait vite finir par vous desservir.

Loi n°45: Appelez au changement, pas à la révolution

Les êtres humains sont des êtres d’habitudes et de routine. 

Même si ils sont ouvert à l’idée du changement, une fois en place il auront du mal à s’adapter et finiront par se rebeller contre vous.

Si vous êtes en position de décider, accordez le respect nécessaire aux usages du passé et faites passer la pilule avec des améliorations, pas de disruption totale… Ou alors préparez-vous à en subir les conséquences.

Celui qui s’amuse à provoquer des changements brutaux/des révolutions sera toujours tenu pour responsable des conséquences négatives et rarement apprécié pour ce qui est positif.

Le changement est une bonne chose, il faut comme l’indique cette loi du pouvoir, apprendre à le conduire avec intelligence.

Montrez-vous fier des valeurs passées, evitez l’arrogance des innovateurs, et le changement passera comme un couteau dans du beurre.

Loi n°46: Ne soyez pas trop parfait

Autrement, vous allez créer des envieux et des jaloux silencieux. 

Il est en fait très intelligent de démontrer et d’admettre ses quelques défauts, vices pour être plus humain.

Aussi, n’essayez pas d’apporter votre aide à ceux qui vous envient, au lieu de vous remercier, il penseront que vous les rabaissez.

Au contraire, montrez-leur que vous avez également votre lot d’imperfections dans la vie, et que c’est normal d’avoir des faiblesses.

Vous ne pourrez pas être en sécurité si vous essayez de toujours avoir l’air d’être parfait.

Rien qu’en essayant de vouloir être la meilleur version de vous même, de vouloir vous développer personnellement ou d’atteindre le succès, vous attirez la jalousie d’un grand nombre de personnes médiocres.

Si vous avez lu jusqu’ici, il est clair que vous êtes soucieux de votre réussite. Ne le montrez pas trop, car nombreux sont ceux qui sont mal intentionnés.

Loi n°47: Sachez vous arrêter

Lorsque vous arrivez à la victoire, vous ne vous en rendez pas compte, mais vous devenez vulnérable. 

L’enthousiasme et l’euphorie du sentiment de réussite peut finir par créer de l’arrogance et un excès de confiance qui au final vous créera plus d’ennemis que vous en auriez vaincu.

Dans cette loi du pouvoir, Robert Green vous dit : ne laissez pas le succès vous monter à la tête.

Si vous atteignez votre objectif, savourez votre victoire mais sachez vous arrêter.

Aussi, n’oubliez pas que toutes les bonnes choses ont une fin. 

A un moment, l’euphorie de la victoire laissera place à un nouveau challenge que vous ne saurez pas relever si vous restez bloqué sur le même sujet.

Loi n°48: Soyez fluide

Vide ton esprit, sois amorphe. Informe, comme de l’eau. Si tu mets l’eau dans une tasse, elle devient la tasse. Si tu mets l’eau dans une bouteille, elle devient la bouteille. Tu la mets dans une théière, elle devient la théière. L’eau peut couler ou encore détruire. Sois comme l’eau, mon ami.

bRUCE LEE

En prenant une forme définie et rigide, vous exposerez vos faiblesses et vous ouvrez aux attaques. 

Restez toujours en mouvement, pour être adaptable et qu’on ne puisse pas prédire vos actions.

Acceptez le fait que rien n’est éternel ou fixe dans la vie et qu’aucune règle de vie ou de pouvoir ne saurait être prise comme vérité inébranlable.

Pour moi, Robert Greene n’aurait pas pu mieux conclure son oeuvre que par un conseil sur la flexibilité et la capacité d’adaptation. 

J’espère que ce résumé vous aura plu. 

Si c’est le cas, n’hésitez pas à m’indiquer en commentaire quel loi vous a le plus inspiré, choqué ou surprise.

Pour acheter le livre, voici le lien amazon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici