Comment rédiger une vision d’entreprise inspirante ? (et réussir à l’exécuter)

Rédiger la vision d’entreprise est une action fondamentale de la création d’entreprise. Pour être inspirante, la vision doit marquer les esprits et définir la contribution que vous souhaitez apporter via cet acte entrepreneurial.

Une vision d’entreprise inspirante doit:

  • Être ambitieuse et osée 
  • Rester simple et stable dans le temps
  • Devenir mémorable et challengeante
  • Refléter votre culture 
  • Expliquer l’impact que vous souhaitez avoir sur le monde
  • Être présentée en version courte (1-2 phrases)

Vous avez l’envie de construire votre entreprise, l’envie de vous lancer dans une aventure nouvelle, d’agir de votre propre chef, d’être le créateur de votre destin professionnel ?

Votre premier pas ?  Voir l’horizon visé …

Une vision d’entreprise, c’est quoi ?

Votre vision d’entreprise indique les enjeux, les idéaux et les objectifs aux différentes parties prenantes de votre organisation. Elle permet de rapidement répondre à la question “pourquoi vous existez”.

A titre d’exemple, je peux citer : La vision de Walt-Disney “to make people happy” ou “rendre les gens heureux” qui est très parlante. 

Il est tout à fait permis (voire recommandé) de penser en grand lorsque l’on s’apprête à définir sa vision d’entreprise.

L’horizon visé. Il n’y pas d’autre expression qui puisse résumer aussi bien ce qu’est une vision d’entreprise. 

Quiconque comprendrait qu’il ne s’agit là que d’une case à remplir dans un dossier administratif ferait une grave erreur et mettrait d’emblée son projet en danger.

A vrai dire, et dans un premier niveau de compréhension, se choisir une vision d’entreprise n’est rien de plus qu’un réflexe de bon sens : en effet, avant de se mettre en marche, il vaut mieux savoir où aller, et donc avant d’entreprendre, il est judicieux de se dire pour faire quoi. 

Au risque de tourner en rond, ou de se perdre, si on ne sait pas, plus ou moins clairement, le point que l’on veut atteindre, l’aventure d’entreprise a de forte chance de se limiter à une balade ou un vagabondage. 

Et dans le monde de l’entreprise, s’engager ainsi aveuglément revient bien trop souvent à un égarement où se gaspillent énergie et surtout le temps, le sien comme celui des autres qu’on aura pu impliquer.

Selon le statisticien Joseph Folkman, une vision d’entreprise inspirante et qui a du sens peut aller jusqu’à plus que tripler l’engagement des employés (s’investissent pour autre chose que leur salaire de fin de mois). 

Source: Forbes

Une vision d’entreprise, c’est donc d’abord ne pas être aveugle sur l’horizon qu’on veut atteindre.

A contrario, c’est avoir l’œil fixé sur l’horizon choisi et vis-à-vis duquel notre initiative d’entreprendre trouve sa motivation et sa raison d’être.

Dessiner un chemin au travers de notre vision d’entreprise

L’importance de ce sujet est lourde d’enjeux car la réalité d’une entreprise ne se résume pas à un trait tracé entre un point de départ et un autre point d’arrivée. 

Une vision d’entreprise, ce n’est pas un objectif ou une liste d’objectifs à atteindre.

C’est mille fois que cela, c’est un concept opérateur dont le génie est de contenir à lui seul tout ce qui participe de l’histoire d’une entreprise, depuis son démarrage jusqu’à son aboutissement, depuis son idée fondatrice (faire cela), son énergie catalyseur (j’ai l’envie de faire cela) jusqu’à l’achèvement du projet (je suis parvenu à faire ce que je visais à faire).

Et non seulement le concept de vision contient les ingrédients de ce qui fera l’histoire future de l’entreprise, mais il les met en dynamique entre eux afin de générer le mouvement de mise en œuvre de l’intention de départ, d’incarnation de l’idée d’origine, de réalisation du projet perçu.

Une vision d’entreprise doit parvenir à réunir le pourquoi de l’entreprise et son pour faire quoi. En cela c’est le dessin, le plan du cheminement entre l’impulsion initiale et la cible visée, c’est le parcours à suivre entre la causalité et la conséquence.

Comment élaborer la vision d’entreprise ?

Maintenant que le concept devient plus clair, il reste à poser sur le papier, en ses termes les plus exacts, la description de la vision de votre entreprise.

En aucune manière, ce n’est une démarche facile ou évidente, cependant rassurez-vous. Il ne s’agit pas non plus de réinventer la roue. 

Simplement, vous devez accoucher d’une idée, et dans ce processus, vous vous confronterez immanquablement au vertige que tout créateur rencontre : celui de la page blanche, celui du premier mot, celui de la première note.

Respectez ces quelques règles facilite le processus : 

  • Poser en vrac les mots qui résonnent autour de l’idée fondatrice : l’idée de départ est forcément captée de plusieurs manières, et surtout elle inspire par mécanisme réflexe une multitude d’autres idées qui se dérouleront ainsi en réseau de sens. Laissez libre cours à ces associations sémantiques.
  • Ne vous perdez pas dans les détails : une vision d’entreprise n’a rien à voir avec les missions de cette entreprise, ni même ses activités, et encore moins avec la couleur de son logo. Soyez radical dans le tri à faire entre l’essentiel et le superflu.
  • Cherchez à construire un puzzle de mots clés : une fois mis de côté les idées de trop, composez avec les mots qui restent un récit dont le déroulé doit imposer naturellement une logique de sens reliée à l’idée fondatrice.
  • N’hésitez pas à jeter votre brouillon et à recommencer : faire et refaire, c’est le lot commun de tout créateur, car il est quasiment impossible de trouver en un claquement de doigt l’équation gagnante. Adoptez donc le juste rythme en faisant les pauses nécessaires, en changeant de points d’observation, en prenant distance … bref, donnez du temps au temps de la maturation.
  • Faites confiance à l’intuition : à un moment donné, vous ressentirez le déclic, le collectif réuni le ressentira identiquement, l’instant de l’Eureka ! Vous saurez que la suite des mots est la bonne, qu’elle dit tout ce qui doit être dit, rien de plus, rien de moins. 
  • Pensez art : au final, votre vision doit résonner dans votre mental comme une musique qui vous inspire et que vous êtes capable de fredonner sans même vous en rendre compte, et de la faire murmurer à d’autres ainsi entraînés soudainement dans un même enchantement. Votre vision doit se ressentir comme un tableau ou un texte le serait, provoquant en vous cette sorte de frisson intérieur, indéfinissable, innommable, mais qui est source à la fois d’harmonie et d’énergie, d’apaisement et d’excitation. 

Ca y est, vous l’avez sur les lèvres la mélodie de votre horizon ?

Vous êtes prêts à entreprendre …

Archimède et son Eurêka !

Une vision d’entreprise inspirante vous permet de vivre une expérience passionnante et enrichissante, avec ses hauts et ses bas, ses difficultés comme ses réussites. 

Quelle que soit l’issue de votre initiative entrepreneuriale, quel qu’en soit la durée, dites-vous bien qu’il n’y aura jamais d’échec.

Car au bout du compte, vous allez vivre une expérience essentielle de l’existence : vous allez entreprendre. 

Et rien que cette démarche, dans toutes ses composantes, et dès vos premiers gestes, va vous augmenter intérieurement en capacité et en connaissance, en dextérité et en maturité. 

Quelques exemples de visions d’entreprises célèbres. 

  • Ikea : Créer une vie quotidienne meilleure pour beaucoup de personnes
  • Orange : Donner à chacun et chacune les clés d’un monde numérique responsable
  • Apple : Apporter la meilleure expérience d’utilisateur à ses clients au travers du hardware, software et des services.
  • Total : Devenir la major de l’énergie responsable
  • Nike : Apporter l’inspiration et l’innovation à chaque athlète dans le monde.
  • Shopify : Améliorer le commerce pour tout le monde 
  • Ted : Répandre des idées
  • Google : Organiser l’information du monde et la rendre accessible à tous
  • Microsoft : Un ordinateur dans chaque foyer (au début)
  • LinkedIn : Créer une opportunité économique pour chaque membre de la population active globale
  • BMW : Devenir le constructeur premium qui a le plus de succès
  • Facebook : Se connecter avec ses amis et avec le monde sur Facebook
  • Sony : Être l’entreprise d’entertainment la plus complète du monde

Exécuter sa vision d’entreprise: Construire un pont entre le réel et le devenir 

C’est là le premier des pièges dans lequel le créateur d’entreprise doit veiller à ne pas tomber.

La vision qu’il doit donner à son projet, l’horizon qu’il se décide à viser et le cheminement pour y parvenir, tous ces éléments ne doivent pas reposer sur sa seule imagination, ni sur ses seules passions et encore moins sur ses ambitions, aussi importantes et vivifiantes puissent-elles être.

Une vision d’entreprise réussie c’est l’inscription fine, et donc intelligente, d’un rêve dans l’écheveau incontournable du réel et dans le labyrinthe des réalités. 

Le monde des entreprises est un champ de confrontation, peuplé de concurrents, parsemé d’embûches et soumis aux dures lois de la conjoncture et de la contingence mais aussi, reconnaissons-le, à la loi du plus fort.

Le labyrinthe des réalités est plus complexe à saisir puisqu’il intègre les fausses idées que l’on peut se faire sur soi-même comme sur le monde. 

A-t-on, en plus du désir acharné de faire, la capacité matérielle ou mentale d’atteindre l’horizon choisi ? 

La méthode pour atteindre notre cible, comme par exemple les partenaires indispensables, le type de clientèle voulue, la technologie nécessaire, tout cela est-il à portée de main ? Qu’est-ce qu’il nous manque?

Ces questions sont fondamentales pour définir un business plan solide.

Construire une vision d’entreprise, c’est établir une alchimie entre le possible et l’impossible, entre le souhaitable et le nécessaire, entre l’ambition légitime et la volonté de puissance.

Des exemples de visions d’entreprise qui s’applique : Elon Musk

L’humain a depuis toujours exprimés des projets d’entreprise extraordinaires, performants, qui ont fait reculer le fil du normal, de l’évidence commune.. 

Et ce seul constat devrait avoir l’immense avantage de diminuer l’appréhension, légitime, qui pèse sur les épaules de tout entrepreneur.

Mais il y a de nos jours un exemple d’entrepreneur qui illustre à lui seul toutes les facettes de ce qu’un créateur d’entreprise est capable de faire :

  • Sa capacité à dessiner sa vision, 
  • à cerner ce que son projet d’entreprise doit embrasser, 
  • dans son aptitude à la faire partager à ses équipes et ses partenaires,
  • dans sa dextérité à être acteur de sa mise en œuvre.

Il s’agit d’Elon Musk

Fort de toutes les entreprises qu’il a ainsi pu mettre à jour, depuis Paypal jusqu’à Space X en passant par Tesla, il peut aisément revendiquer la figure d’un homme qui applique sa(ses) vision(s) d’entreprise:

  • Tesla : Créer l’entreprise automobile la plus captivante du XXI siècle en conduisant la transition vers la voiture électrique.
  • Space X : Révolutionner la technologie spatiale avec le but ultime de permettre à l’humanité de vivre sur d’autre planète.

Il est l’exemple de ce formidable talent qu’a l’humain de pouvoir tendre un fil de raison entre le rêve et la réalité, de parvenir à modifier l’équation d’équilibre entre le possible et l’impossible. 

Soyons certains qu’il a dû douter, hésiter, refaire mille et une fois le dessin de son projet d’entreprise, essayer, et encore essayer.

Elon Musk a tout simplement réussi ce travail d’alchimie entre des souhaits, des contraintes et des contraires pour faire tenir dans la durée une trajectoire où un collectif a pu mener, tâche après tâche, étape après étape, le déroulement du plan de départ, de la vision mobilisatrice qui devait les conduire, lui comme tous ses coéquipiers, vers le point visé en son horizon.

La source et le moteur d’inspiration de toute une équipe

En effet, les parcours des entreprises d’Elon Musk sont emblématiques de cette excellence entrepreneuriale recherchée par tous. 

Tout le monde a en mémoire cette extraordinaire audace qui aura vu une voiture électrique de l’entreprise Tesla mise en orbite autour de notre planète Terre grâce à l’une des fusées à propulseurs réutilisables de l’entreprise SpaceX. 

Geste à la fois inutile et plein de panache, époustouflant de scénographie comme éminemment rigoureux de maîtrise technologique. 

Nous ne savons pas si la vision d’entreprise initiale d’Elon Musk avait précisé ce point d’étape dans l’achèvement de son projet d’ensemble qui reste d’atteindre l’horizon de la planète Mars, et pour y entamer l’implantation d’une colonie humaine.

Mais il aurait pu le faire dans le sens où la perspective d’une cité humaine du futur sur la planète rouge exige la présence, et donc l’envoi, de véhicules électriques. 

Là est le génie de l’entrepreneur : en un geste, en une figure, tout dire de sa vision, la redire, la décliner afin qu’elle demeure le fil conducteur de tous les efforts à fournir pour y parvenir. 

Lorsque la voiture s’est retrouvée ainsi flottant dans l’espace autour de la Terre, nous avons pu remarquer les cris de joie des techniciens présents dans la salle de suivi technique ; comme ce fut le cas lors du premier amerrissage du propulseur de fusée. 

La vision d’entreprise, c’est l’impulsion dynamique récurrente qui met en mouvement quasi réflexe tous les gestes nécessaires à la mise en œuvre du projet d’entreprise, au-delà du désir d’entreprendre, au-delà de l’envie de faire. Une vision d’entreprise doit être le cœur battant du collectif entreprise

L’exercice collectif de dessiner une vision d’entreprise

L’élaboration de la vision d’un projet d’entreprise devrait idéalement se faire dans une démarche collective dans le sens où la mise en œuvre de ce projet est, dans l’immense majorité des cas, une dynamique de groupe qui mobilise et implique différents talents, différentes compétences, et au bout du compte différentes manières d’appréhender la cible visée. 

Cette mobilisation de groupe propre à construire la vision de l’entreprise doit parvenir à réunir celles et ceux qui en constituent le noyau moteur. 

Les constituants de ce noyau vont pouvoir partager les singularités de leurs réflexions, de leurs observations, de leurs intuitions, toutes et tous focalisés, concentrés sur un ouvrage commun. 

Dans la configuration la plus aboutie, le chef d’entreprise, l’initiateur de l’idée fondatrice, se positionne non plus comme le sommet d’une hiérarchie mais comme l’animateur d’une collégialité en résonance interne. 

Il devient un véritable chef d’orchestre d’un collectif composé dans le but de dessiner le trajet qui reliera une intention initiale à son point d’horizon ; collectif qui sera ensuite amené, sous la direction toujours de cet harmonisateur en chef, à dérouler le plan de réalisation de ce trajet, à le mettre en musique.

Une vision d’entreprise réussie, c’est la partition d’une histoire humaine collective mise en musique par un groupe de talents divers et complémentaires sous la direction d’un leader dont la mission essentielle est précisément d’harmoniser toutes ces différenciations réunies dans l’intention d’exprimer au monde, à un public, à une clientèle, un ouvrage précis ; cet ouvrage rencontrera le succès selon qu’il aura ou pas répondu aux attentes de ce public, qu’il aura ou pas comblé ses attentes, enchanté son imaginaire et inspiré sa vie.

La vision d’entreprise : vecteur de dépassement et de projection

Le questionnement sur ses propres capacités à porter son projet d’entreprise tout comme sur les capacités du monde à l’accueillir est une étape vitale mais en aucun cas ce ne doit être un frein. 

Autorisez-vous à voir les choses en grands, même si il faudra les construire petit à petit.

Ces questionnements ne sont pas des prises pour le doute ou le défaitisme, et en particulier lors de la rédaction de la vision d’entreprise.

Il faut plutôt les envisager et les exécuter comme des mises en perspective de tous les éléments concourants à l’histoire entrepreneuriale, leur mise en observation par la raison, et ce en plusieurs dimensions, celles de l’espace et celle de l’écoulement dans le temps.

Plus encore, mieux encore, il faut pouvoir intégrer dans l’exécution de ce croquis multidimensionnel de notre projet d’entreprise une autre dimension, celle où s’enracine véritablement l’énergie créative : la dimension de la performance.

Comprenons bien ce mot trop souvent dénaturé en regard de son vrai sens, de sa signification première et intemporelle. Le mot performance provient du latin formare qui exprime l’action de donner une forme, de façonner. 

L’idée de performance exprime l’accomplissement du projet initial d’entreprise
d’un bout à l’autre de son équation de mise en œuvre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici